Georg Hüter - Vincent Dubois

19/11/2011- 25/03/2012

Georg Hüter
Sobriété en vertical

 

Vincent Dubois
Sobriété en écriture

 

Georg Hüter
Sobriété en vertical

Dans le cadre de la réflexion constante portée par l’Atelier 340 Muzeum par rapport au travail de la pierre dans l’art contemporain, nous sommes toujours intéressés par l’évolution de la sculpture dans ces matières.

Nous avons déjà réalisé une importante exposition de Georg Hüter au sein de nos locaux durant l’année 1999 et avons profité de sa participation dans différentes expositions thématiques.
Ces dernières ont eu un grand succès auprès de notre public culturel, amateurs d’art et collectionneurs. Après 12 ans, nous voudrions de nouveau nous pencher sur l’évolution de sa créativité.

C’est dans le cadre de la sobriété de la pierre que l’œuvre de Georg Hüter s’est constituée. Encisaillant ses orgues de basaltlava, il réalise une abstraction en alliant un grand respect de la nature du matériau. Cette abstraction se construit également par différentes facettes de la matière, offrant la vision d’un même matériau à la structure changeante.
La verticalité de ses œuvres est très calme.

Rappel: Georg Hüter a réalisé une commande publique pour la commune de Molenbeek-Saint-Jean, à l'angle des rues Sainte-Marie et Comte de Flandre. Il a également réalisé l’implantation d’une œuvre (diptyque) dans le parc Roi Baudouin avec l’aide de Madame la Ministre Evelyne Huytebroek de la Région Bruxelloise.

 

Vincent Dubois
Sobriété en écriture

affiche-Dubois

Grâce à l’artiste Paty Sonville, l’Atelier 340 Muzeum a pu approcher l’œuvre de Vincent Dubois.

Son travail se caractérise par des interventions sobres sur des plaques de petit granit. Il utilise une écriture simple, monotone et envisage ses œuvres comme des surfaces d’inscriptions spontanées, à la manière d’immenses bloc-notes sur lesquels il crayonne et laisse parler son intuition. 

Son intérêt se porte sur cette matière, sur ces plaques dures, présentes, résistantes, avec lesquelles un rapport de force s’installe. La pierre est, selon l’artiste, un élément important dans la compréhension de la perte de notre illusion de toute puissance. 

Les études en philosophie qu’il vient d’entamer permettent à l’artiste d’allier pensée et matière et d’entamer une réflexion sur la question de la dématérialisation, qu’il a déjà intuitivement commencée dans son travail créatif. 

Wodek